Grez-Doiceau : Pascal Goergen met la participation citoyenne au service des cimetières

-Le 3 août 2023-

Les cimetières font souvent l’objet de critiques de la part des citoyens quant à l’entretien ou quant aux problèmes liés à la gestion des sépultures. Depuis l’état des lieux réalisés en février dernier par Pascal Goergen, échevin de l’état civil à Grez-Doiceau, les choses bougent.

  • Publié le 14.08.2023

  • min.

Les cimetières, une affaire de tous !

Le rapport d’une trentaine de pages adopté par le Collège communal objective la situation des cimetières gréziens. Il est d’ailleurs consultable en ligne sur le site de la commune. «Sans me lamenter sur cette situation de non-gestion pendant des décennies, il fallait prendre le taureau par les cornes car il n’y avait plus de place dans certains de nos cimetières comme par exemple Grez-centre. Or, les citoyens veulent enterrer leurs chers défunts tout près de chez eux. Ainsi, dans la foulée, nous avons organisé fin mars un chantier d’assainissement dans ce cimetière avec l’aide et les conseils avisés du service du Patrimoine funéraire de la Région. Depuis lors, le cimetière respire à nouveau et les réaménagements sont en cours. Nous continuons également à améliorer petit à petit la situation dans l’ensemble des cimetières» explique Pascal Goergen.

Un conseil citoyen pour sauvegarder notre patrimoine

Une des réponses concrètes pour améliorer la situation globale des cimetières gréziens a été apportée lors du conseil communal de fin juin via la création d’un conseil citoyen de sauvegarde du patrimoine funéraire grézien. Un règlement a été élaboré en collaboration avec le service juridique de la cellule de gestion du patrimoine funéraire de la région wallonne et avec le service cimetière de la commune.

Ce concept est original car il lie «gestion du patrimoine et participation citoyenne », cette dernière étant une valeur chère à DéFI. Et l’échevin en charge des cimetières et de la participation citoyenne, Pascal Goergen de renchérir : «Oui, il s’agit d’un conseil participatif et consultatif dont l’objectif est de permettre de mutualiser les forces vives communales (citoyens, associations, …) et extra-communales (fédéral, régional,…) pour apporter une réponse concrète en vue d’améliorer la situation de nos cimetières, pour assurer la préservation des sites funéraires communaux, les entretenir, les embellir et les promouvoir ».

Son rôle est de rendre des avis au Collège quand il le juge utile. Il se réunira minimum 2 fois par an et le périmètre d’action concerne l’ensemble du patrimoine funéraire dans les cimetières communaux, mais également les stèles ou monuments dispersés dans les différentes entités de la commune. Le conseil mènera des actions effectives et visibles en organisant des activités concrètes en la matière sur le territoire communal. Il peut s’agir par exemple de réfléchir à un espace mémoriel dans un des cimetières ; cela peut également être un parrainage de monuments par des classes ou des écoles.

Appel aux citoyens et aux associations

Le conseil citoyen sera composé majoritairement de citoyens bénévoles intéressés par la thématique d’une part et de divers intervenants qu’il s’agisse entre autres de l’état civil, du service travaux, de responsables d’associations patriotiques, historiques, d’écoles, d’élus et d’un membre du service patrimoine de la région wallonne. Et Pascal Goergen de conclure : «J’espère que nos citoyens se porteront candidats et s’impliqueront dans ce conseil, non seulement pour déboucher sur des avis et des propositions constructives, mais aussi pour qu’ils soient les yeux et les oreilles de la commune dans les 10 cimetières des entités gréziennes. L’objectif du Collège communal est de faire de nos cimetières des endroits où il fait bon de se promener et de se recueillir et où il est agréable de penser à nos chers défunts ». 

Tags

  • Citoyenneté

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024