« La préservation des ascenseurs anciens est le résultat d’une relation constructive avec les citoyens »

LE LUNDI 29 MARS 2021

Voici quelques jours, le gouvernement bruxellois a annoncé que les ascenseurs « historiques » (datant d’avant 1958) pourront, en raison de leur valeur patrimoniale et historique, faire l’objet de dérogations par rapport à l’obligation de modernisation prévue d’ici 2022. Depuis de nombreuses années, le député bruxellois Marc Loewenstein a été en pointe dans ce débat, multipliant les rencontres avec les citoyens, les interpellations régionales et les motions communales afin de défendre l’exception architecturale de ces petits joyaux. Un millier d’ascenseurs bruxellois seraient concernés.

  • Publié le 29.03.2021

  • min.

Ce lundi 29 mars, il interroge au Parlement bruxellois le secrétaire d’Etat au Patrimoine sur le suivi du dossier qui doit faire l’objet d’une concertation avec le fédéral (la modernisation d’ici 2022 tient dans un arrêté royal). Récemment, le vice-premier ministre Dermagne a affirmé que la date-butoir serait reportée.

Pour Marc Loewenstein, la prise en considération de la spécificité patrimoniale de ces ascenseurs à l’heure de la modernisation des bâtiments est une victoire, mais qui ne doit évidemment pas se faire au détriment de la sécurité.

C’est une preuve de plus que lorsqu’une relation constructive et concertée existe entre le citoyen et le politique, on arrive à des résultats concrets et satisfaisants pour tout le monde.

Marc Loewenstein

Tags

  • Patrimoine

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024