Le plan alcool interfédéral est revu à la baisse par le gouvernement

– LE 27 AVRIL 2023 –

Le plan alcool interfédéral est un échec cuisant en matière de santé publique. Le gouvernement rejette les recommandations des alcoologues et annonce un plan de mesurettes. Ce plan est une grande déception.

  • Publié le 27.04.2023

  • min.

Le 29 mars 2023, 15 ans après sa première énonciation, le tant attendu plan alcool interfédéral a été annoncé. Pour DéFI, c’est la douche froide. Malgré des recommandations d’experts ambitieux et positifs, le gouvernement simplifie au maximum et se laisse avoir par un compromis à la belge. Les partis de la Vivaldi ne prennent pas de risques et ça se ressent. Initialement, l’objectif du plan était de réduire la consommation d’alcool, notamment chez les jeunes. Et ce, en adoptant des conditions de vente plus sévères. Malheureusement, le plan actuel déçoit sur tous les points, notamment: 

  • aucune modification de l’étiquetage des boissons alcoolisées comme les paquets de cigarettes,
  • aucune interdiction de la publicité. 

Un aveu de faiblesse par rapport à un enjeu de santé publique qui méritait beaucoup mieux et beaucoup plus

Sophie Rohonyi

Ce mardi 25 avril 2023, notre députée fédérale, Sophie Rohonyi s’est rendue à la Chambre des représentants pour interpeller le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke à ce sujet. Au programme : des questionnements logiques sur cette décision du gouvernement de passer outre l’avis des alcoologues et une remise en question de la place des lobbys de l’alcool dans cette histoire. 

Nos craintes se sont montrées justifiées car le ministre nous assure d’un côté ne pas avoir eu d’échanges avec les lobbys et d’un autre devoir prendre en compte des “avis divergents”. On ne peut donc plus fermer les yeux sur une éventuelle relation avec ces groupes et on comprend que leur influence a bien opéré sur le changement du plan alcool. Cette interpellation nous confirme également que la Vivaldi essaie de temporiser et de renvoyer le dossier au prochain gouvernement. 

Les mesures qui seront adoptées d’ici 2025

Finalement, dans les 75 mesures qui composent ce nouveau plan alcool, on retrouve notamment : 

  • l’interdiction de vendre de l’alcool fort aux 16-18 ans (donc le maintien de la possibilité de leur vendre du vin et de la bière), 
  • l’interdiction de vente d’alcool dans les magasins le long des autoroutes mais uniquement la nuit, 
  • l’interdiction de vente d’alcool dans les distributeurs automatiques et dans les magasins des hôpitaux (et donc la possibilité de les acheter dans les night shops qui sont les principaux lieux d’approvisionnement à ces heures tardives).

 

Pour DéFI, le constat est sans appel. Ce qui devait être un plan moderne et ambitieux d’intérêt de santé publique se transforme en un compromis mou entre des partis politiques soumis aux lobbys alcooliers. DéFI continuera à se battre pour que des mesures plus strictes soient remises sur la table au plus vite.

Tags

  • Consommation
  • Santé

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024