Libération conditionnelle d’un pédophile en série : un affront à la sécurité et à la justice des victimes

– LE 06 JUILLET 2023 –

Depuis l’affaire Dutroux, les attentes envers la justice belge sont claires : prendre en charge les pédophiles et protéger les victimes. La libération conditionnelle d’un pédophile en série, après seulement 7 ans de prison, suscite l’indignation. Sophie Rohonyi a interpellé le ministre de la Justice à ce sujet à la Chambre cet après-midi.

  • Publié le 06.07.2023

  • min.

Sophie Rohonyi souligne deux aspects préoccupants dans cette libération.

Premièrement, sur le fond d’abord, car cette décision va à l’encontre de toutes les exigences de justice et de protection des victimes. “L’absence de tout risque de récidive est-elle réellement plausible ?”, s’interroge la députée fédérale amarante. “Le pédophile libéré n’a jamais exprimé de remords et le parquet d’Anvers s’est toujours opposé à sa libération,” poursuit-elle.

Ensuite, sur la forme, car les parties civiles concernées n’ont été informées de cette libération et de ses conditions que trois mois plus tard, par le biais de la presse.

Sophie Rohonyi : “Cette situation est d’autant plus préoccupante que le Code pénal sexuel en vigueur depuis un an prévoit désormais que l’avis des services spécialisés en matière de délinquance sexuelle soit facultatif, et non plus obligatoire.” Une situation que DéFI a d’ailleurs toujours dénoncée.

Enfin, la libération de ce pédophile va à l’encontre des recommandations de la Commission d’enquête Dutroux qui soulignait l’importance de consulter les victimes dans la procédure de libération conditionnelle et de garantir leur sécurité lors de la réintégration.

Cette décision met en péril la reconstruction des victimes !

Sophie Rohonyi

Oui, la Vivaldi doit prendre des mesures concrètes pour assurer la protection des victimes et éviter de reproduire les erreurs du passé. Les mesures législatives existantes doivent être renforcées et les recommandations de la Commission d’enquête Dutroux, visant à impliquer les victimes dans les procédures de libération conditionnelle, doivent être mises en œuvre. Il est temps de protéger les victimes et de prévenir toute récidive.

Tags

  • Justice

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024