“L’usager qui s’adresse à un fonctionnaire doit se sentir accepté dans toute sa diversité. Pour cela, il doit avoir à faire à quelqu’un qui incarne notre État neutre”

LE LUNDI 4 AVRIL 2022

Ce samedi 2 avril, Joëlle Maison, députée bruxelloise DéFI, était l’invitée du débat politique de BX1 : Les experts. L’occasion d’aborder l’accueil des réfugiés ukrainiens, les auditions sur la neutralité dans les services publics mais aussi la réforme des rythmes scolaires.

  • Publié le 04.04.2022

  • min.

Accueillir avec dignité

Alors que la guerre fait toujours rage en Ukraine, la Belgique accueille de plus en plus de réfugiés fuyant les combats. Notre députée régionale pointe précisément le travail des communes mais aussi l’incroyable solidarité des citoyens : «  Je mets 10/10 aux citoyens et aux communes. Cet élan de générosité des citoyens, c’est formidable. Et, chapeau aux communes et aux CPAS parce qu’ils se retrouvent face à un afflux énorme et ils jouent très bien ce rôle de proximité. Toute personne qui arrive en Belgique et qui craint légitimement pour sa vie et celle de sa famille si elle retourne dans son pays, doit être accueillie dignement. » 

Également élue à Uccle, Joëlle Maison donne l’exemple de sa commune :  « Il y a déjà 30 enfants ukrainiens qui sont scolarisés dans nos écoles. On a aussi mis 7 logements à disposition des familles. Alors, oui, ça parait peu parce qu’on annonce 20.000 réfugiés ukrainiens mais c’est un bon début. » 

Au niveau régional, notre députée propose deux axes d’action : « Il faut structurer la communication par rapport aux logements sociaux qui sont en voie de rénovation, sans être insalubres, et qui devront, pour moi, être mis à disposition des Ukrainiens dans le besoin. Il conviendrait également conclure un contrat entre les entités communales et les personnes qui hébergent des Ukrainiens pour leur permettre d’avoir, par exemple, 20% du revenu d’aides sociales qui est prodigué à la famille ukrainienne accueillie. »

Il y a déjà 30 enfants ukrainiens qui sont scolarisés dans nos écoles. On a aussi mis 7 logements à disposition des familles. Alors, oui, ça parait peu parce qu’on annonce 20.000 réfugiés ukrainiens mais c’est un bon début.

Joëlle Maison

Réforme des rythmes scolaires

Sur le fond, DéFI est favorable à la modification des rythmes scolaires comme l’expliquait Joëlle Maison sur le plateau de BX1 : « Le rapport de la Fondation Roi Baudouin pointe tous les effets positifs de cette réforme sur le rythme biologique de l’enfant. Et ce, pas seulement sur ses performances pédagogiques mais aussi sur son bien-être général. Pour les familles les plus défavorisées, il y a aussi la réduction de ce marasme estival observé pendant les longues vacances d’été. »

Cependant DéFI s’est abstenu lors du vote : « Pour les députés DéFI FWB, un report aurait été préférable, afin d’articuler la réforme avec nos voisins flamands, pour préserver l’emploi dans les écoles en immersion et assurer une cohésion entre les fratries fréquentant des écoles situées dans deux communautés différentes. »

Accepter l’usager dans sa diversité

Le Parlement bruxellois est actuellement en cours d’auditions sur la neutralité dans les services publics. Pour Joëlle Maison, la position de DéFI ne change pas : « Lorsqu’on décide de travailler pour la fonction publique, on en retire un certain nombre d’avantages mais on s’astreint aussi à quelques restrictions. Comme nous sommes dans un État neutre, les usagers des services publics sont en droit de se trouver face à des fonctionnaires qui n’arborent pas de signes d’appartenance à un courant religieux, philosophique ou politique. L’usager qui s’adresse à la fonction publique en général doit pouvoir se sentir en confiance et accepté dans toute sa diversité. Ce qui n’a rien à voir avec le service rendu ! Pour exprimer les choses clairement, je ne pense pas qu’une femme voilée va rendre un moins bon service à l’usager qu’une femme non voilée. C’est toute la différence entre la question de l’impartialité du fonctionnaire, qui concerne, notamment, la qualité le service rendu, et celle de la neutralité d’apparence qui est, quant à elle, une question de légitime confiance « a priori » du citoyen envers le fonctionnaire à qui il s’adresse. »

Tags

  • Laïcité politique

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024