Nos députés demandent davantage de participation citoyenne et d’inclusion dans les projets de mobilité

LE MERCREDI 19 MAI 2021

Ce mardi 18 mai en commission au Parlement bruxellois, nos députés Marie Nagy et Marc Loewenstein se sont préoccupés d’une thématique largement défendue par DéFI en Région bruxelloise, la mobilité pour tous.

  • Publié le 19.05.2021

  • min.

Desserte en transport en commun du Pentagone

Pour Marie Nagy, l’amélioration de la desserte en transport en commun est essentielle pour réussir l’accessibilité des habitants, aux commerces,  aux lieux culturels et au travail.

Alors que la STIB a une nouvelle proposition de répartition basée sur les « nouvelles habitudes de mobilité » et « le développement du Pentagone », les modifications proposées vont, encore, raccourcir les lignes et créer une gare routière à la Gare Centrale.

« Il y a certains aspects positifs à la proposition de la STIB mais aussi du négatif. En effet, la STIB raccourcirait ses lignes et avance dans sa logique d’arrêter les lignes au niveau de la petite ceinture où s’organise le rabattement vers le métro, une rupture de charge  et ce basé sur le fait que la moitié des voyageurs y descendent ; reste l’autre moitié ! Il en résulte que tout va dans le sens d’un recul de la desserte directe de l’hyper-centre, alors que la volonté d’y réduire le trafic auto devrait mener à un renforcement de l’offre dans l’ensemble des quartiers du centre tant pour ses habitants que pour les visiteurs (travailleurs, clients des commerces et de l’horeca et touristes). Par ailleurs la possibilité d’effectuer des correspondances entre lignes à De Brouckère disparaît, chose qui était possible avec les 8 terminus et qui resterait possible si les lignes s’y croisaient, même sans y avoir leur terminus . Ce n’est pas ce qu’on appelle une politique “utilisateur-friendly ” » explique notre députée. 

Pour DéFI, la desserte du centre-ville doit se faire pour le plus grand intérêt des voyageurs et aussi des habitants et des commerçants du « Pentagone ». Elle doit passer par la concertation. La participation citoyenne doit être une réalité de la mobilité.

Accessibilité des PMR

Marc Loewenstein s’inquiète, lui, de l’accessibilité des transports en commun pour les personnes à mobilité réduite. « Plus de 30% de la population bruxelloise entre dans la catégorie PMR, définie par Bruxelles Mobilité. Tous les acteurs doivent se mobiliser pour que l’accessibilité devienne une réalité concrète pour chaque usager. La question de la mobilité et de l’accessibilité pour les PMR doit être traitée de manière transversale, en évitant les réflexions et les prises de décision en silos. N’oublions pas qu’un handicap est handicapant parce que la marche du trottoir est trop élevée, parce que l’administration communale ou le magasin est inaccessible, parce que le quai de la gare ou du métro est mal conçu. Nous devons y être attentifs, notamment dans le cadre de la grande réforme à venir du code de l’urbanisme bruxellois (RRU). » interpelle notre député bruxellois.

Par ailleurs la possibilité d’effectuer des correspondances entre lignes à De Brouckère disparaît, chose qui était possible avec les 8 terminus et qui resterait possible si les lignes s’y croisaient, même sans y avoir leur terminus . Ce n’est pas ce qu’on appelle une politique “utilisateur-friendly ”.

Marie Nagy

Tags

  • Mobilité

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024