Pierre Pinte rejoint DéFI

– LE 22 MAI 2023 –

Le conseiller provincial Pierre Pinte a décidé de quitter le MR pour rejoindre le parti DéFI. Il siégera désormais sous la bannière amarante, aux côtés de Josiane Conrardy-Leyre et Luc D’Hondt, au Conseil provincial du Brabant wallon.

  • Publié le 22.05.2023

  • min.

“Rejoindre aujourd’hui DéFI est le fruit d’un long cheminement qui a commencé voici environ sept ans”, souligne Pierre Pinte qui a choisi de quitter le MR. “Je me suis longuement interrogé sur la façon de construire un projet politique qui permette de développer des idées et des projets réellement novateurs et créatifs pour répondre aux nouveaux défis de notre société et aux inquiétudes légitimes des citoyens”.

Et de poursuivre : “ Je suis convaincu qu’une troisième voie crédible est possible, entre un projet de planification quasi bolchevique et un projet néo-libéral conservateur à l’anglo-saxonne. Sous un verni libéral, se cache parfois une politique conservatrice, ringardisante attisant un sentiment bien connu et bien rassurant de “c’était mieux avant !”. C’est un libéral qui vous le dit”.

Cette troisième voie, c’est DéFI. “Outre les valeurs et le programme de DéFI », explique Pierre Pinte, « l’initiative du parti, à la mi-avril, de rédiger et de proposer une charte de bonne gouvernance et de transparence permettant un premier pas vers une confiance retrouvée du citoyen m’a convaincu que mon avenir politique se déploierait chez DéFI”. 

“C’est avec plaisir que nous accueillons Pierre Pinte parmi nous”, réagit Véronique Vandegoor, présidente de la Fédération de DéFI en Brabant wallon. “DéFI en Brabant wallon, ce sont 17 élus dans huit communes dont quatre dans les majorités. Ce sont aussi dix sections très actives et d’autres en cours de constitution. C’est aussi une manière de travailler : lorsque DéFI se trouve dans une majorité, ses mandataires sont compétents et efficaces, lorsqu’ils se trouvent dans l’opposition, ils sont vigilants et constructifs”.

Daniel Soudant, président de DéFI en Wallonie : “Nous sommes encore trop souvent étiquetés comme un parti bruxellois alors que nous sommes un parti francophone, présent et actif en Wallonie. Nos élus communaux et provinciaux wallons montrent, jour après jour, la valeur ajoutée de notre vision libérale sociale et apportent une dynamique politique nouvelle, cohérente et constructive ”. 

François De Smet, président de DéFI : “En Wallonie, DéFI est désormais une véritable alternative pour toutes celles et ceux qui attendent légitimement de leurs élus une préoccupation permanente de la bonne gouvernance et de l’éthique, et un réel souci du citoyen. Un de nos objectifs en 2024, et les derniers sondages nous montrent qu’il est loin d’être inatteignable, sera de percer le plafond de verre des 5 % et d’entrer au Parlement wallon”. 

Tags

  • DéFI

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024