Plan de relance : combien va coûter l’indécision de la Vivaldi ?

– LE 11 MAI 2023 –

Jusqu’à présent, la Belgique n’a reçu qu’une avance de 770 millions sur les 4,5 milliards promis par l’Europe. Le reste de la somme promise dépend d’une réforme des pensions soutenable que la Vivaldi n’a pas été capable de présenter jusque-là. Pour assurer notre relance, la Belgique doit emprunter 408 millions. À la Chambre, François De Smet a interpellé le Premier ministre à ce sujet.

  • Publié le 11.05.2023

  • min.

La Belgique se retrouve confrontée à une situation délicate, devant emprunter sur les marchés pour financer les mesures de relance économique qui étaient censées être couvertes par les fonds de l’Union européenne.

Sur les 4,5 milliards d’euros promis par l’Europe, seulement 770 millions ont été versés jusqu’à présent, dont 162 millions pour l’État fédéral, en tant qu’avance de la première tranche du fonds. Le reste de l’aide est conditionné à une réforme des pensions soutenables, une proposition qui tarde à se concrétiser au sein de la Vivaldi.

“La Belgique n’a donc pas été en mesure de soumettre sa première demande formelle de financement”, résume François De Smet, député fédéral et président de DéFI.

Ce problème aurait pu être un simple contretemps si les taux d’intérêt étaient bas, voire négatifs, malheureusement, ils sont en hausse rapide.

L’indécision de la Vivaldi commence à avoir un coût. Un coût financier pour le contribuable.

François De Smet

Comme le rappelle François De Smet, “les estimations prévoient un endettement proche de 16 milliards d’euros d’ici 2028, contre 8,5 milliards d’euros cette année, soit une augmentation de près de 8 milliards d’euros en 5 ans. Il est donc fort probable que notre pays ne puisse pas se passer des fonds européens pour mener à bien ses politiques”.

Et François De Smet de conclure : “Oui, la Vivaldi doit respecter son accord de gouvernement et enfin aboutir à une réforme des pensions digne de ce nom !”.

Tags

  • Economie
  • Fiscalité

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024