Réforme du rythme scolaire : DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 –

Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient prononcés en faveur d’un rythme scolaire harmonisé pour l’ensemble du pays. DéFI Périphérie défendra ce point lors des prochaines élections régionales pour le Parlement flamand. Le parti amarante demandera aux partis néerlandophones d’inscrire ce sujet à l’agenda des négociations du futur gouvernement.

  • Publié le 19.02.2024

  • min.

Depuis la mise en place du nouveau rythme scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, DéFI a toujours préconisé une concertation entre les trois communautés en vue d’une harmonisation des congés et d’un rythme commun à toute la Belgique. En Flandre, plusieurs partis font maintenant entendre leur voix afin d’adapter les rythmes scolaires comme l’organisation de l’enseignement officiel flamand GO ! (GemeenschapOnderwijs) ou encore l’Upin (l’Union des parents d’élèves en immersion en néerlandais). Des études scientifiques ont d’ailleurs démontré les avantages d’une telle réforme au profit des élèves et surtout de l’apprentissage.

DéFI Périphérie défendra cette position lors des prochaines élections régionales pour le parlement flamand (cfr. présentation d’une liste Union des Francophones – UF regroupant l’ensemble des partis démocratique francophones) de juin prochain et demandera aux partis néerlandophones d’inscrire ce sujet à l’agenda des négociations du futur gouvernement flamand.

Le manque d’harmonisation a notamment des conséquences sur l’organisation du CEB dans les écoles francophones des communes à facilités, souvent laissée à l’appréciation des communes. DéFI plaide pour que les épreuves du CEB soient garanties dans l’ensemble de ces écoles. 

Pour Maxime Timmerman, conseiller communal à Beersel et président de DéFI Périphérie : « Il est crucial que toutes les régions se suivent sur le même calendrier scolaire. Nous avons vu à Rhode-Saint-Genèse que le passage du CEB à la même date que dans le reste de la Fédération Wallonie-Bruxelles a été une réussite. Il est temps que toutes les communes bénéficient de cette cohérence”.

De son côté, Grégory Boen, conseiller communal à Drogenbos et vice-président de DéFI Périphérie, estime que la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir, a “abandonné les écoles francophones de la périphérie”. 

DéFI reste déterminé à garantir un enseignement de qualité dans toutes les communes à facilités en travaillant en étroite collaboration avec les directions des écoles et les enseignants dans l’intérêt des élèves ainsi qu’à promouvoir l’égalité et la qualité de l’éducation pour tous.

Tags

  • Enseignement

Communiqué de presse

Bonne gouvernance DéFI Enseignement Environnement Fiscalité Gouvernance

Déclaration de politique régionale wallonne et de politique communautaire : Un accord ambitieux mais qui manque de sérieux

– LE 16 JUILLET 2024 – DéFI a pris connaissance de la nouvelle déclaration de politique régionale wallonne et de la déclaration de politique communautaire de la majorité MR-Engagés.

16.07.2024

Communiqué de presse

DéFI

Sophie Rohonyi est la nouvelle présidente de DéFI

– LE 8 JUILLET 2024 –  Ce vendredi 5 juillet, les membres de DéFI se sont réunis afin de choisir qui les représentera à la tête du parti amarante. Sophie Rohonyi succède à Françoi

08.07.2024