Sécurité dans le Quartier Nord : il faut des solutions structurelles !

– LE 14 DÉCEMBRE 2022 –

Malaise au commissariat 5 (Quartier Nord) : les communes de Schaerbeek et Saint-Josse-ten-Noode appellent les autres niveaux de pouvoir à des solutions structurelles pour la sécurité dans le Quartier Nord.

  • Publié le 14.12.2022

  • min.

Il a été communiqué tôt ce matin que les services d’intervention du commissariat 5, couverts par un certificat médical, ne se sont pas présentés au travail ce 13 décembre pour la montée de poste de 7h à 19h.

Ce « mouvement d’humeur » intervient à un moment critique, qui voit les policiers postés dans le Quartier Nord confrontés à une réalité de terrain très complexe, avec un plus grand nombre de faits de violence que dans les autres secteurs de la zone, notamment contre les policiers. Les attaques, agressions ou injures font partie de leur quotidien, et le décès dramatique de l’inspecteur Thomas Monjoie en novembre est encore dans toutes les mémoires. Cette situation est compréhensible car le malaise et l’épuisement des policiers du commissariat 5 sont réels. Les communes de Schaerbeek et de Saint-Josse-Ten-Noode ont déjà mis en œuvre des mesures de police administrative afin de diminuer les activités de nuit dans le quartier, et soutenir le travail des policiers.

Cette action intervient alors qu’une réunion a eu lieu ce matin avec le cabinet du Ministre Président, l’administration régionale, le parquet, le Dirco bruxellois et Safe Brussels (anciennement BPS) pour trouver des solutions concertées à la question de la sécurité dans ce quartier aux multiples problématiques. Le Collège de Police et la zone interpellent depuis plusieurs années sur la dégradation de la situation du Quartier Nord. Plusieurs facteurs sont identifiés, entre autres la politique d’accueil migratoire, le sous-financement des forces de police fédérales en poste à la Gare du Nord, le manque d’effectifs au parquet et la prise en charge des problèmes de santé mentale qui sont de plus en plus critiques au sein de la population.

Cécile Jodogne, présidente du Collège de police : « Tous les secteurs qui pouvaient être investis au niveau de la police locale ou de l’administration l’ont été et nous sommes arrivés au bout de ce que nous pouvions mettre en place ! Je pense qu’il faut maintenant réunir les partenaires fédéraux et régionaux qui ont un rôle à jouer dans le quartier au niveau des politiques de prévention et de sécurité pour pouvoir résoudre les problématiques de manière structurelle. »

Tags

  • Justice

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024