Violence contre les enseignants :
il faut veiller au bon climat scolaire

– LE 13 DÉCEMBRE 2022 –

En Fédération Wallonie-Bruxelles, les faits de violence à l’encontre des enseignants sont souvent passés sous silence et pourtant ils existent : dégradation de matériel, harcèlement moral en classe ou à travers les réseaux sociaux, les moqueries répétées, les violences physiques, verbales, sexuelles ou les menaces. Face à ce phénomène, DéFI estime qu’il faut pouvoir quantifier ces agressions.

  • Publié le 14.12.2022

  • min.

Il ressort que la peur de porter atteinte à la réputation de l’école ou du réseau est l’un des motifs expliquant cette omerta. De plus, le fait de disposer d’un système éducatif complexe séparé en réseaux n’aide pas. En effet, certains chefs d’établissements encourageraient aussi ce silence pour sauvegarder la réputation de leur école.

Pour DéFI, cette violence est inacceptable et ébranle le bien-être au travail de nos enseignants. En amont de tout conflit avec l’enseignant, il est essentiel de veiller à installer et à maintenir un bon climat scolaire.

En ce sens, Michaël Vossaert a interrogé la ministre de l’Education, Caroline Désir, sur les différents mécanismes mis à disposition des enseignants afin de faire face à cette violence. Parmi ceux-ci, un numéro vert d’assistance « Ecoute Ecole » – destiné aux équipes éducatives confrontées à des situations de conflits/violences à l’école -, la mise à disposition de plusieurs services d’intervention de soutien pour les enseignants, la prise en charge – sous certaines conditions – des frais d’une assistance psychologique/juridique, une procédure de réaffectation prioritaire et finalement, un guide pratique relatif à la prévention et la gestion des violences en milieu scolaire.

Les jeunes doivent être davantage impliqués dans la gestion scolaire, et plus particulièrement dans l’élaboration des règles qui régissent l’établissement scolaire.

Michaël Vossaert, chef de groupe à la Fédération Wallonie-Bruxelles

Très attentif à la question de la responsabilisation des élèves (et donc de leur implication) dans la gestion scolaire, Michaël Vossaert salue l’initiative – dans le cadre du chantier 16 – qui vise à créer un guide pour l’élaboration du règlement d’ordre intérieur. Ce guide met l’accent sur une approche plus générale qui démontre que les règles, ainsi que leur application, constituent les conditions d’un climat scolaire serein, de relations positives et favorables à l’apprentissage. Cependant, le député DéFI estime qu’il est primordial d’avoir une évaluation chiffrée des violences à l’égard des enseignants.

Tags

  • Enseignement
Olivier Maingain

Actualité

Défense des francophones

Olivier Maingain a rendu son rapport: “La Flandre n’arrêtera pas sa marche en avant”

– LE 6 MAI 2024 – Après avoir consulté une centaine d’acteurs issus de secteurs dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’agent de liaison intra-francophone Olivier Mai

06.05.2024

Embouteillage

Actualité

Bonne gouvernance DéFI Gestion de l'espace public

DéFI se mobilise pour le Carrefour Léonard

– LE 2 MAI 2024 – DéFI a proposé au conseil provincial du Brabant wallon une motion de recommandation concernant les travaux du carrefour Léonard.

02.05.2024