Visa diplomatique au maire de Téhéran : une faute politique

– LE 15 JUIN 2023 –

Depuis le meurtre de Mahsa Amini, la brutalité du régime iranien est connue de tous. Pourtant, celui-ci a été accueilli en grande pompe à Bruxelles! Un visa diplomatique lui a en effet été délivré. Notre députée fédérale, Sophie Rohonyi, a interrogé la ministre des Affaires étrangères sur ce sujet lors de la séance plénière à la Chambre.

  • Publié le 15.06.2023

  • min.

À quelques pas seulement de la bannière rendant hommage à Mahsa Amini, une victime des atrocités du régime iranien, le maire de Téhéran est reçu avec honneur et respect, a déploré Sophie Rohonyi.
Il est difficile de ne pas ressentir une profonde indignation face à l’hypocrisie qui entoure cette situation. Car, le maire de Téhéran, en plus d’être impliqué dans le meurtre de Mahsa Amini, a dirigé une milice qui a violemment réprimé les étudiants dans les campus de sa ville. Il est également membre des Gardiens de la révolution islamique, une organisation connue pour ses violations des droits de l’homme.

Quelle insupportable ironie de l’entendre sur l’avenir des villes, alors qu’il a instauré la ségrégation hommes/femmes dans les parcs de sa ville, ségrégation digne des Talibans !

Sophie Rohonyi

Le visa diplomatique délivré au maire de Téhéran soulève des questions troublantes quant à notre politique étrangère.
La députée amarante a interpellé la ministre des Affaires étrangères avec des questions légitimes et urgentes :

  • Pourquoi avoir émis un avis négatif sur la venue du maire de Téhéran pour ensuite lui accorder un visa diplomatique ? 
  • À quelle date ce visa a-t-il été délivré, ainsi que ceux des autres maires invités ? 

Ces questions mettent en lumière la nécessité de transparence et d’explications claires sur les décisions prises par notre gouvernement.

Les demandes de DéFI sont claires :

  • retirer immédiatement le visa accordé au maire de Téhéran
  • abroger notre traité de transfèrement avec l’Iran 
  • faire inscrire les Gardiens de la révolution islamique sur la liste des organisations terroristes.

En accueillant un individu directement impliqué dans des actes répressifs et meurtriers, “vous trahissez nos valeurs fondamentales et compromettez notre crédibilité sur la scène internationale” a ajouté la députée fédérale.

Oui, la Vivaldi doit prendre des mesures fermes pour mettre fin à cette complicité avec le régime iranien et garantir la sécurité de nos citoyens.

Tags

  • Bonne gouvernance
  • Démocratie
  • Gouvernance
  • International

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024