Simplifier la Région bruxelloise

pour remettre la Belgique en état…fédéral

Mettre les trois Régions sur un pied d'égalité

Au niveau institutionnel, la Région bruxelloise doit être autonome aux mêmes conditions que les autres Régions et Communautés.
DéFI propose que les élections au Parlement bruxellois soient organisées sans contraintes ni quotas linguistiques, comme c'est le cas pour les élections communales. Cela aura l’avantage d’établir une parfaite égalité des votes émis par les électeurs sans entraîner de surreprésentation liée au quota linguistique. Seul le suffrage universel déterminera ainsi la composition du Parlement.

Diminuer le nombre d'élus régionaux bruxellois

Nous proposons de réduire le nombre de députés bruxellois de 89 à 60.

Au niveau du Gouvernement bruxellois, DéFI plaide également pour la réduction de la représentation néerlandophone minimale, plus conforme à la réalité socio-linguistique de Bruxelles.

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour remettre la Belgique en état... fédéral dans la brochure ci-dessous.

Il est temps de simplifier radicalement les institutions bruxelloises, trop nombreuses et complexes, au bénéfice de l’ensemble des Bruxellois,

  • en fusionnant la COCOM avec la Région bruxelloise
  • et en remettant les compétences communautaires exercées par la COCOF et la Vlaamse Gemeenschapscommissie aux Communautés, à l’exception de la formation professionnelle qui serait rattachée aux matières régionales de l’emploi.

 

Les organismes publics bruxellois sont également trop nombreux et doivent être rationalisés.

Il faut enfin réduire la composition du Gouvernement bruxellois. Nous œuvrons ainsi à la concrétisation  de la Région bruxelloise comme Région à part entière, et ce, dans un équilibre renforçant une relation forte avec la Wallonie et une relation sereine avec la Flandre.

Tags

  • Gouvernance
  • Institutionnel

Concrètement

Pour simplifier la Région bruxelloise, DéFI s’engage à…

Engagement

Consacrer l’autonomie constitutive pleine et entière de la Région bruxelloise et un statut similaire aux deux autres Régions

Engagement

Rétablir une représentation purement proportionnelle au sein du Parlement bruxellois, et supprimer la représentation garantie des néerlandophones et l’organisation de groupes linguistiques au sein du Parlement bruxellois

Engagement

Diminuer le nombre de députés bruxellois de 89 à 60

Engagement

Réduire la composition du Gouvernement bruxellois au sein duquel les néerlandophones seront représentés par au minimum un ministre, au nom de la protection de la minorité néerlandophone à Bruxelles

Engagement

Simplifier les institutions bruxelloises en fusionnant la COCOM avec la Région bruxelloise et en renvoyant les compétences communautaires (COCOF et VGC) aux Communautés, à l’exception de la formation professionnelle, qui sera rattachée aux matières régionales liées à l’emploi

Suivez-nous

Retrouvez sur les réseaux sociaux la vie du parti, le quotidien de nos représentants, les prises de position et les réalisations de DéFI !

  • Défense des francophones
  • Institutionnel

Assurer l’équilibre des pouvoirs entre francophones et néerlandophones au sein de l’État fédéral

pour remettre la Belgique en état…fédéral

  • Institutionnel
  • Justice
  • Sécurité

Consacrer l’État fédéral en tant que pouvoir de coordination en temps de crise

pour remettre la Belgique en état…fédéral