10 tendances du premier baromètre sur la qualité de l’emploi bruxellois

– LE 15 NOVEMBRE 2023 – 

View.brussels a réalisé la première édition d’un baromètre sur la qualité de l’emploi bruxellois. À l’initiative du ministre bruxellois de l’Emploi, Bernard Clerfayt, ce baromètre permet d’en savoir plus sur les types d’emploi présents en région bruxelloise. Découvrez 10 tendances phares.

  • Publié le 15.11.2023

  • min.

Les indicateurs sont au vert concernant l’emploi en Région bruxelloise : le taux d’emploi continue sa progression et le nombre de Bruxellois à l’emploi a augmenté de presque 30.000 personnes l’année dernière, soit une croissance de 6,2 %.

Ces données statistiques nous apportent des précisions quantitatives liées à l’emploi mais ne disent rien de la qualité de ces emplois. C’est l’objectif du baromètre sur la qualité de l’emploi bruxellois.

« Le baromètre sur la qualité de l’emploi est un outil précieux. Il permet d’évaluer la qualité de l’emploi en région bruxelloise mais également de mesurer la part d’emplois précaires, l’emploi à temps partiel ou encore la part d’emploi temporaire », explique le ministre bruxellois, Bernard Clerfayt.

Pour mener à bien ce chantier, view.brussels a eu recours à une méthode déjà validée et approuvée par d’autres pays : le modèle WES. Celui-ci mesure la qualité de l’emploi à travers trois dimensions : le travail, l’emploi et les relations sociales. Type de contrat, revenus, flexibilité du lieu de travail, charge émotionnelle du travail, accès à la formation, primes…. Au total, une vingtaine d’indicateurs ont été ciblés.

10 tendances du baromètre propres à l’emploi en région bruxelloise :

  1. Le taux de sortie vers l’emploi des chercheurs d’emploi bruxellois continue sa croissance et passe de 21,1 % en 2019 à 27,3 % en 2020. Mais ce taux varie en fonction du sexe, de l’âge ou du niveau d’étude. Ainsi ce sont les moins de 30 qui présentent un taux de sortie vers l’emploi le plus élevé.
  2. Le salaire mensuel brut est plus élevé à Bruxelles : il s’élevait pour les travailleurs à temps plein à 4.596 € en 2020 contre 3.801 € en Flandre et 3.587 € en Wallonie.
  3. Les travailleurs à temps plein avec un CDI gagnent en moyenne plus que les travailleurs à temps plein avec un CDD. Cet écart est d’autant plus élevé à Bruxelles ( +63,4%) que dans les autres régions (+ 41 %).
  4. Il existe des disparités salariales en fonction du sexe et de la région. Si en Flandre et en Wallonie, les travailleuses à temps plein gagnent en moyenne plus que leurs homologues masculins, ce n’est pas le cas en Région bruxelloise où un écart salarial subsiste au détriment des femmes.
  5. L’emploi salarié temporaire est relativement peu répandu à Bruxelles puisqu’il représente 9,4% de l’emploi total en 2020 (contre 9,4% aussi en Flandre et 12,8% en Wallonie) Et sont particulièrement présents dans certains secteurs d’activités bruxellois tels que l’enseignement (23,5%).
  6. La part des contrats à temps partiels est moins importante à Bruxelles (18,9 %) qu’en Wallonie (25%) et en Flandre (26,8 %). Néanmoins, ces types de contrat continuent à concerner d’avantage les femmes (28,9 % en 2020).
  7. Les travailleurs bruxellois possédant un diplôme de l’enseignement supérieur sont plus nombreux à Bruxelles (60,5%) qu’en Flandre (48,4%) et qu’en Wallonie (49%).
  8. Les travailleurs bruxellois ont davantage participé à la formation continue (54,4%) comparativement aux travailleurs flamands (50,8%) et wallons (44,6%). Cependant, parmi les travailleurs bruxellois, seuls 44,8% des femmes ont suivi une formation continue contre 64,4% des hommes
  9. Le télétravail est plus répandu à Bruxelles (42,7%) qu’en Flandre (28,7%) et en Wallonie (25,1%).
  10. Un peu plus de la moitié des travailleurs bruxellois (51,2%) et flamands (51,3%) ne peuvent pas décider de leurs horaires de travail, contre 58,8% en Wallonie.

« Ce baromètre est une première en Région bruxelloise. Il nous fournit des indicateurs pertinents sur la qualité des emplois. Mais il doit surtout rendre compte de l’évolution de la qualité afin, le cas échéant, de pouvoir orienter certaines politiques. C’est pourquoi, chaque année, un travail similaire, augmenté de nouvelles données, sera réalisé », ajoute le ministre amarante.

Tags

  • Emploi

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024