DéFI lutte contre le risque d’accident grave provoqué par les batterie au lithium

– LE 7 AVRIL 2023 –

L’endommagement des batteries au lithium mal recyclées est la cause d’accidents chimiques, d’incendies et d’explosions. Il est temps que le gouvernement prévoie un plan d’action pour aider les consommateurs à jeter ces batteries en toute sécurité et éviter davantage d’événements malheureux.

  • Publié le 07.04.2023

  • min.

Les batteries au lithium sont présentes partout dans notre quotidien. On les retrouve dans nos téléphones portables, nos ordinateurs ou encore dans des moyens de transport comme les trottinettes électriques ou les voitures électriques. C’est bien simple : on ne peut plus y échapper. Mais attention, ces batteries ne sont pas sans danger ! En cas de dysfonctionnement, elles présentent notamment des risques d’incendie ou d’explosion.

Quand une batterie arrive en fin de vie, on doit la recycler en toute sécurité pour éviter des accidents. Mais la méthode de tri à adopter pour s’en débarrasser n’est pas toujours très claire. 

Actuellement, les entreprises qui produisent des batteries au lithium ont créé des organismes de gestion de déchets pour disposer de celles-ci une fois qu’elles sont inutilisables. Malgré l’existence de ces centres, le manque d’information du public sur le sujet engendre souvent l’égarement des batteries dans les poubelles de déchets ménagers. Et quand une batterie inutilisable se retrouve dans le tri de déchets classiques, elle risque d’être davantage abîmée. Ce qui, dans certains cas, provoque des incendies.

Un gouvernement qui s’immobilise et bloque la prise de décisions

En octobre 2020, nos députés fédéraux, Sophie Rohonyi et François De Smet, ont fait une première proposition au gouvernement à ce sujet. Il faut resserrer la loi autour des entreprises qui fournissent ces batteries pour s’assurer que le public ait les outils en main pour s’en débarrasser en toute sécurité. En décembre 2022, ils ont précisé leur demande, dans l’espoir de relancer le débat. Ils ont demandé au gouvernement que les producteurs et les importateurs de ces batteries : 

  1. Financent des campagnes de sensibilisation pour aider le public à se débarrasser des batteries en toute sécurité ;
  2. Changent le design des batteries pour faciliter le tri des déchets (ajouter un signe distinctif ou une couleur distincte pour chaque type de pile ou de batterie au lithium) ;
  3. Investissent davantage dans la recherche et le développement.

 

À ce jour, cette proposition n’a pas encore été appliquée par le gouvernement. Ce dernier est en attente d’un plan européen en la matière. Cependant, ce cadre européen pourrait prendre des années avant d’être mis en œuvre. Chez DéFI, nous pensons qu’il faut agir dès maintenant auprès des acteurs concernés. La sécurité des consommateurs est une priorité et le gouvernement ne devrait pas remettre cette question à plus tard.

Tags

  • Energie
  • Environnement
Olivier Maingain

Actualité

Défense des francophones

Olivier Maingain a rendu son rapport: “La Flandre n’arrêtera pas sa marche en avant”

– LE 6 MAI 2024 – Après avoir consulté une centaine d’acteurs issus de secteurs dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’agent de liaison intra-francophone Olivier Mai

06.05.2024

Embouteillage

Actualité

Bonne gouvernance DéFI Gestion de l'espace public

DéFI se mobilise pour le Carrefour Léonard

– LE 2 MAI 2024 – DéFI a proposé au conseil provincial du Brabant wallon une motion de recommandation concernant les travaux du carrefour Léonard.

02.05.2024