Inondations : « Le politique doit assumer ses responsabilités »

LE MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021

Ce 17 septembre, notre députée fédérale, Sophie Rohonyi, était l’invitée des journalistes de l’Avenir, désireux d’en apprendre davantage sur ses travaux à la Chambre et sur sa récente interpellation sur les inondations de juillet dernier.

  • Publié le 22.09.2021

  • min.

Son travail à la Chambre

DéFI compte deux députés à la Chambre, François De Smet et Sophie Rohonyi. Le travail n’est pas toujours évident à répartir explique notre députée : « Nous arrivons à avoir une vue d’ensemble grâce à notre équipe. Mais nous restons des êtres humains, nous devons faire des choix. C’est parfois frustrant. On privilégie la qualité à la quantité… Et nous avons nos sujets de prédilection. Moi, j’ai été collaboratrice parlementaire d’Olivier Maingain, essentiellement sur les questions de justice, de police, etc. J’ai acquis une expérience en matière de santé avec la crise sanitaire. François De Smet a pu apporter sa pierre à l’édifice en matière de droits humains et fondamentaux et sur beaucoup d’autres choses ».

Deux… cela veut dire que nos deux députés DéFI sont moins entendus ? Non, mais s’ils ne le sont pas, c’est moins dû à leur nombre qu’au fait qu’ils sont dans l’opposition. Néanmoins, ils parviennent à peser dans la balance, à imposer leurs idées : “Pour ne citer qu’un exemple, l’idée d’évaluer les réformes de l’État sur base de leur efficacité figurait dans le programme électoral de DéFI. Cela se trouve aujourd’hui dans l’accord de gouvernement”.

On ne peut faire l’impasse du suivi des inondations, avec leur lourd bilan humain et des milliers de familles qui ont tout perdu. 

Sophie Rohonyi

Inondations : commission d’enquête au fédéral et en Wallonie

Concernant les inondations de juillet dernier, Sophie Rohonyi explique que c’est au tour du politique d’assumer ses responsabilités. Et ce, surtout après le grand élan de solidarité dont a fait preuve la population. « On ne peut faire l’impasse du suivi des inondations, avec leur lourd bilan humain et des milliers de familles qui ont tout perdu ». C’est pourquoi elle a demandé la création d’une commission d’enquête au fédéral et en Wallonie sur la gestion des inondations afin d’éclairer toute une série de points, dont : 

  • L’impact de la réforme de la protection civile portée par le gouvernement MR/N-VA, qui a réduit de 30% les effectifs. 
  • La coordination des secours 
  • L’indemnisation des victimes et des personnes non-assurées ou celles confrontées à des plafonds. 
  • Le fonds des calamités qui n’a plus été alimenté depuis qu’il a été transféré aux Régions. 
  • Les mesures pour préserver la santé des sinistrés.

Tags

  • Climat
  • Environnement

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024