Journée internationale de sensibilisation à l’endométriose

– LE MARDI 28 MARS 2023 –

Aujourd’hui se déroule la journée mondiale de sensibilisation à l’endométriose. Cette maladie gynécologique touche une femme sur dix et pourtant, elle reste méconnue. Pour DéFI, il est grand temps que cela change!

  • Publié le 28.03.2023

  • min.

Notre députée fédérale, Sophie Rohonyi regrette que l’endométriose ait « été ignorée pendant trop longtemps, tant par les autorités que par les personnes qui en souffrent ». En effet, le corps médical n’est pas suffisamment informé et beaucoup de femmes ne connaissent pas cette maladie et ne se doutent pas qu’elles puissent en être atteintes.

L’endométriose est une maladie gynécologique qui provoque de très fortes douleurs pendant la miction, les règles, les rapports sexuels mais parfois aussi au quotidien. Actuellement, ces symptômes peuvent seulement être soulagés par des antidouleurs, des traitements hormonaux, et dans certains cas par des opérations chirurgicales.

En cette journée mondiale, DéFI réitère sa volonté de sensibiliser à l’endométriose et rappelle qu’il est essentiel d’avoir une collaboration nationale. Nous avons trois priorités :

  • Favoriser l’accès au diagnostic et aux soins. 
  • Développer la recherche sur la maladie. 
  • Informer et sensibiliser.

L’endométriose a depuis trop longtemps été minimisée. Il est absolument nécessaire de renforcer la formation des professionnels de santé, mais aussi de sensibiliser les différents publics à cette maladie, que ce soit l’école, l’université, les employeurs ou les soignants.

Jonathan de Patoul

Le 17 février 2022, le CD&V a soumis une proposition au gouvernement en vue d’améliorer la situation des femmes qui souffrent d’endométriose. Chez DéFI, nous trouvons que ce plan d’action manque d’ambition et de précision. C’est pour cette raison que François De Smet et Sophie Rohonyi veulent compléter la proposition du CD&V avec certains points :

  • Mettre en place et financer une évaluation approfondie pour le diagnostic et le traitement des patientes ;
  • Reconnaître les cinq centres belges déjà existants dédiés à l’endométriose et évaluer leurs besoins humains et financiers ;
  • Dégager un financement pour soutenir les initiatives de création de centres spécifiques à l’endométriose dans les divers hôpitaux du pays.

Dans cette logique, DéFI continue à se battre pour améliorer la prise en charge des femmes atteintes, l’accès aux soins, et la qualité des traitements. Et cela passe aussi par la sensibilisation du public sur cette maladie trop peu connue.

Tags

  • Droit des femmes
  • Santé
Olivier Maingain

Actualité

Défense des francophones

Olivier Maingain a rendu son rapport: “La Flandre n’arrêtera pas sa marche en avant”

– LE 6 MAI 2024 – Après avoir consulté une centaine d’acteurs issus de secteurs dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’agent de liaison intra-francophone Olivier Mai

06.05.2024

Embouteillage

Actualité

Bonne gouvernance DéFI Gestion de l'espace public

DéFI se mobilise pour le Carrefour Léonard

– LE 2 MAI 2024 – DéFI a proposé au conseil provincial du Brabant wallon une motion de recommandation concernant les travaux du carrefour Léonard.

02.05.2024