La Flandre mérite mieux que le nationalisme excluant de la N-VA

– LE 11 JUILLET 2023 –

C’est devenu une tradition, Theo Francken, député nationaliste, instrumentalise la fête de la Communauté flamande pour dénigrer les minorités de son pays et dépecer l’État fédéral. Poussé par cette vision nationaliste, la Flandre tourne le dos aux valeurs démocratiques de l’Europe comme en témoigne le récent retour des violations linguistiques dans les nouvelles procédures d’urbanisme dans les communes de la périphérie ou l’adoption du décret “droit d’habiter sa propre région”.

  • Publié le 11.07.2023

  • min.

“DéFI n’acceptera de réforme de l’Etat que si elle se fait au bénéfice des citoyens, pour réparer l’Etat et le rendre plus efficace, et non pour satisfaire les appétits nationalistes. En évoquant l’idée de “wallonisation de la Flandre”, la N-VA renforce le sentiment de haine envers les francophones de Flandre et de Belgique et fait aussi le lit de l’extrême droite, Vlaams Belang en tête, fustige Kenny Fetter, secrétaire de DéFI Périphérie. 

« Près de 300.000 francophones vivant en Région flamande sont privés du statut de minorité nationale qui leur est pourtant reconnu. Il est urgent de ratifier, sans condition, la convention-cadre sur la protection des minorités », ajoute Grégory Boen, vice-président de DéFI Périphérie et conseiller communal de Drogenbos.

À l’heure où la crise économique, énergétique, mais aussi climatique se fait sentir en Belgique et en Europe, il est de notre devoir d’apporter une réponse structurelle et commune qui passe nécessairement par un renforcement de l’État fédéral sur ses missions régaliennes, la sécurité d’existence et le fédéralisme de coopération entre toutes les entités fédérées.

Et Maxime Timmerman, président de DéFI Périphérie et conseiller communal à Beersel, de conclure : « Le fédéralisme de coopération est un véritable atout pour la Belgique: il nous permet de préserver notre unité tout en respectant les particularités régionales, et de relever les défis communs de manière concertée. En tant que parti fédéraliste, nous nous engageons au quotidien à œuvrer en faveur de cette coopération harmonieuse. Nous sommes convaincus que c’est en unissant nos forces que nous construirons un avenir prospère pour tous les Belges ».

 

Tags

  • Défense des francophones
  • Démocratie
  • Francophones
  • Institutionnel

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024