Première formation professionnelle au métier de coursier à vélo

– LE 29 JANVIER 2024 –

Lancée en 2023, la formation au métier de coursier à vélo suscite un grand intérêt tant de la part des chercheurs d’emploi que des employeurs. Livreur vélo : un nouveau métier qui a le vent en poupe.

  • Publié le 29.01.2024

  • min.

Une étude européenne estime qu’une livraison urbaine sur quatre pourrait être réalisée à vélo. Lorsque la logistique des services est incluse, ce chiffre atteint même 50% des mouvements de livraison en ville. Le secteur de la logistique urbaine ressent de plus en plus l’importance de se tourner vers des alternatives de transport durables et s’adapte en intégrant graduellement des solutions de cyclo-logistique dans ses activités. Par conséquent, de nouvelles opportunités d’emploi pour les métiers du cycle sont créées, et en particulier pour la profession de coursier à vélo.

« Progrès technologique, souci écologique, notre société est en perpétuel mouvement et impacte le monde professionnel. Les métiers d’hier ne sont pas ceux de demain.  Et permettre à nos entreprises de recruter du personnel qualifié, c’est aussi investir dans la formation à des métiers émergents tels que livreurs à vélo. Car savoir rouler à vélo ne suffit pas, il faut aussi apprendre à transporter de la marchandise, à adapter son itinéraire ou encore à développer sa relation client. Soutenir ces initiatives est bon pour l’emploi, pour la mobilité et pour la planète ! », Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

La pratique du métier de coursier à vélo requiert de nombreuses compétences techniques et sociales. Pourtant, le secteur est aujourd’hui caractérisé par une absence de formation professionnelle. Ce qui contribue au manque de reconnaissance du statut de coursier à vélo et, dans certains cas, à une précarisation importante de ses travailleurs, notamment dans l’économie des plateformes.

 « Depuis le mois d’avril 2023 je cherchais à me réorienter professionnellement. Ayant travaillé dans la gestion de projet, je cherchais un travail plus ancré dans le réel. J’ai donc foncé quand j’ai appris l’existence de cette formation. Toute la formation m’a permis d’être confiant pour trouver du travail dans ce secteur d’activité. Et alors que ma formation n’était pas terminée, j’avais déjà une proposition de job » Christophe Bihin, ancien stagiaire.

Urbike, Logisticity (et ses partenaires Bruxelles Formation et Actiris), Exaris et l’asbl CyCLO ont créé un premier programme de formation de coursier à vélo, réalisé grâce au soutien de la COCOF.

 « Chez Urbike, la formation adéquate de nos coursiers à vélo est très importante. Nous prévoyons une forte croissance au cours des cinq prochaines années et souhaitons compter plus de 100 coursiers à vélo, ce qui signifie que nous aurons certainement besoin de nouveaux coursiers motivés et compétents. La mission d’Urbike est de professionnaliser et d’élargir le secteur de la logistique des vélos et la formation professionnelle est essentielle à cette fin. Elle permet également d’apprécier le travail, qui requiert clairement de nombreuses compétences techniques et sociales »Philippe Lovens, co-fondateur et CEO Urbike

Un grand intérêt a été marqué de la part des chercheurs d’emploi et des entreprises du secteur. 45 chercheurs d’emploi bruxellois ont postulé pour participer à la formation, pour 12 places disponibles. Et 12 pistes d’emploi ou stages ont été promises par les acteurs de la cyclo-logistique à Bruxelles.

La formation visait à apprendre plusieurs compétences : des compétences techniques – utilisation et conduite de vélos-cargos et de remorques mais aussi préparation, manutention et contrôle des marchandises ou encore le code de la route appliqués aux coursiers à vélo – des compétences sociales – communication non-violente, collaboration au sein d’une équipe, contact client – et des connaissances sur le secteur et la profession incluant les droits et obligations des coursiers.

Quel bilan après deux mois de formation ? 5 stagiaires ont décroché un emploi dans le secteur, 2 autres poursuivent leur parcours de formation et 1 stagiaire n’est pas allé au bout de sa formation.

Chiffres-clés:

  • Urbike a reçu 45 inscriptions pour 12 places de formation
  • 11 des 12 candidats ont terminé la formation et ont évalué la formation très positivement (score de 8,4/10)
  • Les 2 années précédentes, le nombre d’équivalents temps plein (ETP) a doublé dans le secteur de cyclo-logistique

Tags

  • Emploi
  • Emploi et formation

Communiqué de presse

DéFI

Sophie de Vos présente une Liste de la Bourgmestre fortement renouvelée

– LE 25 JUIN 2024 – En vue des prochaines élections communales, la Bourgmestre Sophie de Vos présente une liste fortement renouvelée : 40% des candidates et des candidats ne se sont jam

25.06.2024

Communiqué de presse

DéFI

Congrès de fin de campagne de DéFI : “Votez pour un parti qui n’a jamais abandonné les valeurs”

– LE 2 JUIN 2024 –  Ce dimanche 2 juin se tenait le Congrès de fin de campagne de DéFI pour les élections de 2024. Plus de 200 personnes étaient présentes. “C’est le moment de pr

04.06.2024