Survol de Bruxelles : Seul le gouvernement fédéral arrive encore à dormir!

– LE 27 JUIN 2023 –

Ce mardi, en Commission Mobilité, DéFI a soumis au vote des députés sa proposition de résolution concernant le survol de Bruxelles. Une proposition qui montre que la sécurité, l’exploitation économique et le droit fondamental des riverains à un environnement sain sont conciliables. Elle a été rejetée à l’unanimité par les autres partis. DéFI regrette qu’aujourd’hui, seul le gouvernement fédéral arrive encore à dormir!

  • Publié le 27.06.2023

  • min.

Voilà bientôt quatre ans que les députés fédéraux amarantes, François De Smet et Sophie Rohonyi, ont déposé cette proposition de résolution. Sans mauvais jeu de mots, il était grand temps qu’elle atterrisse. 

Oui, après avoir suivi toutes les étapes parlementaires, il était temps d’avancer et de marquer le coup car pendant ce temps-là, la situation s’aggrave pour les habitants de Bruxelles et de sa proche périphérie. Ils n’en peuvent plus !

Le survol de la Région de Bruxelles-Capitale et de sa proche périphérie cause aux habitants des communes concernées de nombreuses nuisances. Il porte également atteinte de manière illégale et disproportionnée à leurs droits fondamentaux, et principalement le droit à un environnement sain. 

Pour DéFI, il était donc temps de passer au vote de ce texte qui rappelle des choses élémentaires : 

  • le respect de l’arrêté Gosuin seule norme actuelle qui protège réellement les Bruxellois – et aussi des décisions de justice; 
  • l’arrêt des vols de nuit et l’interdiction des décollages et atterrissages entre 22h00 et 7h00 à l’aéroport de Bruxelles-National;
  • le principe selon lequel, de manière absolue, les zones densément peuplées – comme la Région de Bruxelles-Capitale – ne peuvent être survolées, afin de respecter l’intérêt général, la santé publique et la sécurité des populations;
  • l’adaptation des procédures et routes aériennes pour réduire les nuisances sonores et environnementales;
  • l’exigence que tout non-respect des routes aériennes soit strictement sanctionné;
  • l’interdiction des avions les plus bruyants. 

Malheureusement, l’appel à ne pas céder à la particratie lancé par François De Smet lors de la défense de ce texte n’a pas été entendu. La proposition de résolution défendue par DéFi a certes été défendue sur le fond par certains partis comme le PS et le MR, mais a été rejetée à l’unanimité, certains se justifiant par le “timing”.

François De Smet : “C’est un acte manqué. Aujourd’hui, celles et ceux qui s’indignent régulièrement du statu quo de ce dossier à la tribune du parlement ont montré que leur indignation n’était que de façade. Il est plus que regrettable qu’aujourd’hui, seul le gouvernement fédéral arrive encore à dormir! Nous porterons le débat en séance plénière “.

 

Tags

  • Economie
  • Environnement

Communiqué de presse

DéFI

Congrès de fin de campagne de DéFI : “Votez pour un parti qui n’a jamais abandonné les valeurs”

– LE 2 JUIN 2024 –  Ce dimanche 2 juin se tenait le Congrès de fin de campagne de DéFI pour les élections de 2024. Plus de 200 personnes étaient présentes. “C’est le moment de pr

04.06.2024

Communiqué de presse

DéFI

DéFI présente sa tête de liste communale pour Fontaine-L’Evêque: “Un véritable honneur de rejoindre cette équipe”

– LE 24 MAI 2024 –  Ce vendredi 24 mai 2024, DéFI a dévoilé sa tête de liste pour Fontaine-L’Evêque en vue de l’élection communale du 13 octobre prochain. Il s’agit de Véroni

28.05.2024