Ecosteryl, décontaminer et recycler
les déchets hospitaliers

– LE 15 MAI 2023 –

Ecosteryl, une entreprise montoise spécialisée dans le traitement et le recyclage des déchets médicaux, exporte ses machines dans le monde entier, sauf en Belgique. Nous avons cherché à savoir pourquoi.

  • Publié le 15.05.2023

  • min.

Lors de cette visite, François De Smet, Jonathan de Patoul, Daniel Soudant et Didier Golinveau ont pu échanger longuement autour de la question de la décontamination et du recyclage des déchets hospitaliers pour chercher à comprendre pourquoi cette technologie belge n’est pas utilisée par nos hôpitaux.

Et pour cause, la totalité des déchets dits contaminés (seringues, compresses, poches de sang, etc.) de nos hôpitaux wallons et bruxellois sont incinérés, un processus polluant et coûteux alors qu’Ecosteryl propose une solution beaucoup plus vertueuse.

En effet, l’entreprise familiale wallonne fondée en 1947 a réussi à s’adapter au fil du temps et fabrique des machines qui broient, décontaminent et trient les déchets hospitaliers, de cette manière, elle participe à la mise en place de filières d’économie circulaire autour de ces derniers, un plus pour l’environnement et pour les finances publiques.

Pourquoi cela bloque-t-il en Belgique ?

Jusqu’il y a peu, il était légalement obligatoire d’incinérer les déchets contaminés. Les technologies développées par Ecosteryl nous démontrent pourtant la nécessité d’évolution de la législation.

Face à ces constats, Jonathan de Patoul est intervenu au Parlement bruxellois à de nombreuses reprises pour souligner le problème et demander un changement de la législation. Lentement mais sûrement la situation évolue, mais la complexité institutionnelle belge ne facilite pas la tâche.

En effet, un déchet wallon n’a parfois pas le même “statut” qu’un déchet bruxellois, mais face au défi climatique et à la nécessité de rationaliser les dépenses publiques, il faut aujourd’hui être pragmatique, clarifier et si nécessaire (ré)adapter la législation en vigueur.

Pour DéFI c’est clair, les pouvoirs publics doivent pouvoir offrir tous les leviers d’action possibles pour permettre au secteur de la santé d’évoluer vers plus de durabilité et accompagner les hôpitaux et les structures de soin désireuses de s’inscrire dans cette démarche vertueuse du recyclage.

Soyons logiques autant qu’écologiques, pourquoi ce qui se fait en Région lilloise, à une centaine de kilomètres, ne serait pas possible chez nous ?

Tags

  • Environnement
  • Santé

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024