DéFI à l’écoute du secteur agricole

– LE 2 AOUT 2023 –

Comme de tradition, une délégation DéFI était présente à la Foire agricole de Libramont. L’occasion d’écouter les attentes du secteur et de leur témoigner notre soutien face aux contraintes de plus en plus grandes qui pèsent sur leurs épaules et sur celles des générations à venir.

  • Publié le 02.08.2023

  • min.

Selon un récent sondage réalisé auprès de 300 agriculteurs, 8O% d’entre eux affirment rencontrer des difficultés liées aux changements climatiques. On ne parle pas de problèmes passagers mais bien de difficultés structurelles et nuisibles à la rentabilité financière des exploitations ; non sans oublier les conséquences morale et sociales. C’est autour de ces préoccupations que s’est articulé le programme de la délégation DéFI composée de Daniel Soudant, Président de DéFI pour la Wallonie, d’Amaury Alexandre, Député provincial namurois (en charge, e-a, de l’agriculture), de Ronald Schotte, Vice-Président de la Fédération provinciale de Namur et d’Isabelle Noël, collaboratrice politique.

La journée a débuté par une visite du stand de Benoît Cassart, membre très actif de DéFI et gérant d’une PME – Fabroca – spécialisée la distribution de sperme bovin de la race Blanc-Bleu Belge. Une halte qui a permis à nos élus de rencontrer Pascal Leroy, Doyen honoraire de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Liège avec qui ils ont discuté de l’avenir du secteur agricole face aux enjeux climatiques mais aussi sous l’angle plus social. Un sujet que nos responsables ont souhaité approfondir en rencontrant dans la foulée les représentantes du Réseau wallon de Développement rural qui s’occupent d’agriculture sociale et qui portent des projets et des actions destinés – sans exclusive – à des personnes “que la vie a amenées à fréquenter des institutions sociales ou de santé”. Un projet de réinsertion qui a toute sa légitimité et qui reste malheureusement méconnu … et trop peu soutenu par les pouvoirs publics.

La délégation a également eu l’occasion d’échanger quelques mots avec les responsables de la FUGEA et de Terre-en-vue sur le thème de l’agroécologie en proposant un changement de modèle agricole : l’ADN pour “Agriculture Durable et Nourricière”. Permettre la transmission des terres agricoles à de jeunes agriculteurs en achetant des terrains agricoles afin de tenter de mettre fin à la loi de la jungle et du plus fort.

Elle s’est ensuite rendue que le stand de la Fédération wallonne de l’Agriculture (FWA) où nous avons, par notre signature, marqué notre soutien total à l’égard du Manifeste pour la restauration de la confiance entre le monde politique et celui de l’agriculture proposé par la Fédération. Ce fut aussi l’occasion, au détour d’une rencontre avec l’Union des Agricultrices Wallonnes (UAW), de rappeler que l’agriculture compte près d’un tiers de femmes et l’importance de leur rôle dans ce secteur.

Enfin, nous avons rencontré Florian Poncelet, Président de la Fédération des Jeunes Agriculteurs. Malgré les difficultés rencontrées sur le terrain, leur enthousiasme mais surtout l’amour de leur métier sont de bonnes augures pour le futur même si la relève par les jeunes ne compense pas le départ à la retraite. Il faut savoir que plus de 55% des agriculteurs sont âgés de plus de 55 ans.

Pour conclure cette journée, Daniel Soudant a mis l’accent sur trois thèmes :

  • la nécessité, face au changement climatique, d’investir dans l’innovation technologique qui joue un rôle clé dans la transition vers une agriculture durable. Depuis plusieurs années, DéFI souligne l’importance de la recherche et de l’innovation dans des domaines tels que la robotique, le numérique et les biotechnologies (retrouvez d’ailleurs ici nos engagements pour une agriculture durable)
  • que la Belgique et la Wallonie cessent de vouloir établir des normes plus strictes que les standards européens et de placer ainsi ses producteurs en situation de concurrence déloyale et de handicap de compétitivité
  • le retour du bon sens paysan et arrêter de soupçonner les agriculteurs d’être des fraudeurs et des pollueurs.

DéFI veut donner aux agriculteurs et aux agricultrices les outils et le soutien nécessaires pour adopter des pratiques respectueuses de l’environnement et bénéfiques sur le long terme.

Tags

  • Agriculture

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024